L’ESPACE ET SA PERCEPTION PAR LE GRAND PUBLIC

Après avoir bénéficié pendant trois à quatre décennies, d’un grand intérêt auprès du public, lié sans aucun doute à la période pionnière et spectaculaire (Spoutnik, Gagarine, Apollo…) qu’il a traversée, l’Espace a progressivement perdu de cet appui inconditionnel. Cette baisse d’intérêt transparaît dans tous les supports de communication traditionnels: livres moins nombreux et moins bien vendus, magazines moins prompts que par le passé à évoquer l’Espace, fréquentation stagnante des musées mais aussi dans les commentaires entendus ici ou là à la télévision ou ailleurs. Ce phénomène n’est pas uniquement français. Il concerne l’Europe, les Etats-Unis, la Russie et le Japon. A tel point que la NASA tente de mobiliser la communauté spatiale américaine sur les contre-mesures à prendre.

Notons aussi que cette baisse d’intérêt pour l’Espace s’inscrit dans une attrait moindre du public aujourd’hui que naguère pour la science et la technique et même pour les carrières qui s’y rattachent.

Si l’on en croît les spécialistes, la science-fiction spatiale qui a toujours eu un fort impact sur le public parce qu’elle met en oeuvre des histoires et des images souvent fantastiques marque également le pas.

Néanmoins, l’attrait pour l’Espace demeure mais il s’est replié sur le cercle des initiés et des inconditionnels. Il est vrai que la part de rêve qu’il engendre est toujours présente et ouvre une porte sur un univers qui fascine. C’est pourquoi les images spectaculaires de la station spatiale internationale ou des quelques sorties extra-véhiculaires sont toujours appréciées. En revanche, les images de lancement d’Ariane ou l’apport de l’Espace aux télécommunications n’attirent plus. Quant au rôle de l’Espace dans la gestion de la planète, il apparaît bien sous-estimé voire ignoré par le public.

Bref, l’adhésion du public ou des publics aux affaires spatiales n’est plus ce qu’elle était.

Dans un avenir proche ou plus lointain, il y a peu de raisons de voir un changement. Les priorités dans les préoccupations des citoyens sont toutes autres et, la quasi-absence de l’Espace dans l’enseignement scolaire n’est pas de nature à inverser la tendance.

Document(s) à télécharger:

Dl Rapport : L'Espace et sa perception par le grand public

Dl Report: Space and its perception by the general public

Commentaires :

Aucun commentaire.

Ajouter un commentaire :

 

Pour poster un commentaire vous devez être identifié.

Si vous venez de vous identifier et que le formulaire n'apparait pas cliquez ici

Identification >>

Créer un compte >>

Logo AAE

Site de l'Académie >>